Alors que la parole politique est en crise, le concours d’éloquence interroge cette année les lycéens de l’océan Indien, sur le thème de la démocratie.
Comment sensibiliser avec des mots ? Réponse avec les 12 lycéen.ne.s finalistes !

La parole politique est en crise. Dévaluée, polémique, frauduleuse, retwittée jusqu’à la corde, parfois même inepte, sa cacophonie exacerbe les tensions et nourrit le sentiment de résignation quand elle ne lasse pas de la démocratie.

Dès lors, comment mobiliser avec des mots ?
C’est la question lancée à la jeunesse de l’océan Indien dans la nouvelle édition d’un concours d’éloquence plus pertinent que jamais. Qu’ils viennent de Maurice, La Réunion, Madagascar, des Comores, des Maldives ou des Seychelles, nos jeunes rhéteurs prennent l’estrade pour redonner du sens au discours et au plus juste des gouvernements.

Rendez-vous pour la finale au Plein Air pour que s’envolent les sages paroles d’une excellente jeunesse en qui nous puisons, toujours, l’espoir d’un avenir meilleur !

 
78
 

C’est le nombre de lycéens de toute la France et des Outre-mer ayant participé à la finale du concours Éloquentia HEC 2022, concours national de prise de parole en public. Et c’est Sharif Nefra et Célia Berby Maillot, tous deux du Lycée Jean Hinglo du Port qui remportent respectivement la 1er et 3e place.

 

Photos

Illustration : Concours d’éloquence

Crédits

La Réunion, Océan Indien / Photo © DR