Une lecture intime et sensible d’un drame historique proche de nos mémoires, servie par un talentueux tandem de performers touche-à-tout.

Peut-être les avez-vous vus au détour d’un sentier, à l’ombre d’une forêt, sur le sable d’une plage, raconter des histoires, jouer des personnages, gratter des guitares. C’est que Daniel Hoareau et Benjamin Clément font équipe souvent pour des déambulations théâtro-musicales en décor naturel, les Ballades Créatives, une idée du second où le premier exerce ses talents d’auteur, de musicien et de conteur.
 
Cette fois, c’est sur scène que ces imagineurs proposent un « drame musical conté » au format atypique. Ce drame, c’est celui de Moïse, descendant inventé des 80 esclaves malgaches abandonnés aux sables de Tromelin en 1761 pour n’être secourus que 15 années plus tard. Il ne restait alors que 8 survivants, dont un bébé de 8 mois. Tous se sont évanouis dans l’oubli. Jusqu’à ce que surgisse un jour ce Moïse, sauvé des eaux du temps pour revendiquer son héritage, son île, son maudit banc de sable, dans l’espoir d’honorer enfin la mémoire de ses ancêtres.
 
Une lecture intime et sensible d’un drame historique proche de nos mémoires, servie par un talentueux tandem de performers touche-à-tout.
 

7

 
Aujourd'hui rattaché aux îles Eparses, ce territoire d'1 kilomètre carré située entre Madagascar et La Réunion s'appelait jadis « l'île de Sable ». Une île de 1750 mètres de long, 700 mètres de large et un plus haut sommet culminant à… 7 mètres !

 

Photos

Illustration : Compagnie NOUJOU

Crédits

La Réunion, France / Créé le 29 janvier 2021 à la Cité des Arts, Saint-Denis, La Réunion / Conteur-comédien, mise en scène Daniel Hoarau / Guitare, bobre, kayam, roulèr, voix Benjamin Clément / Création lumières Julie Koo Seen Lin / Auteur Jean-Hugues Hoarau / Aide à la mise en scène Jean-Hugues Hoarau et Stéphane Thomas / Regard extérieur Didier Ibao / Photo © DR / Avec le soutien de la Cité des Arts