Suite de "J’ai trop peur" précédemment accueilli aux TÉAT, nous retrouvons avec bonheur ce petit garçon contant son entrée en 6e. Un grand spectacle familial à dévorer dès sept ans.

L’enfance est un pays sérieusement drôle, avec ses langues traditionnelles, ses histoires compliquées, ses doctrines et ses tribus.
 
Après nous avoir enchantés avec J’ai trop peur, David Lescot revient en nous contant l’entrée en 6e d’un petit garçon qui est un peu lui-même. Il nous promène dans ce paysage social, amoureux et foisonnant qu’est la vie d’un collégien confronté à la multitude, à l’impuissance de sa famille à comprendre ce qui se trame… Sa seule alliée, inattendue : sa petite sœur de deux ans et demi.
 
Portée sur scène par trois comédiennes fantastiques qui se partagent six personnages aussi drôles qu’attachants, cette pièce à tiroirs joue ses cartes collector sur une table gigogne de trois mètres sur deux, trésor modulable d’ingéniosité et de mise en scène d’où surgissent, escamotés, personnages, éléments de décors et situations.
 
Avec finesse, légèreté et un tendre génie d’écriture, Lescot télécharge une mise à jour du Petit Nicolas, remonte le fil des souvenirs à la manière du Pagnol du Temps des Amours, réveille l’enfance des grands et rassemble les générations dans un grand spectacle familial à dévorer dès sept ans.
 
 
300
Vers l’âge de deux ans c’est environ le nombre de mots utilisés par un enfant. Vient le temps de l’école… Le développement s’accélère et devient plus difficile à mesurer mais des études s’accordent sur le chiffre de 4 000 mots bien ou moyennement identifiés en CE1, et 9 000 en CM2.
 

Photos

Illustration : Compagnie du Kaïros - David Lescot

Crédits

France / Créé le 21 mars 2020, Théâtre de la Ville – Espace Cardin, France / Texte et mise en scène David Lescot / Avec (en alternance) Suzanne Aubert, Charlotte Corman, Théodora Marcadé, Elise Marie, Caroline Menon Bertheux, Camille Roy, Marion Verstraeten / Scénographie François Gautier Lafaye / Lumières Guillaume Rolland / Assistante à la mise en scène Faustine Noguès / Costumes Suzanne Aubert / Production Théâtre de la Ville, Paris – Compagnie du Kaïros / La Compagnie du Kaïros est soutenue par le Ministère de la Culture – DRAC Ile de France