Le son de nos instruments traditionnels, matifié de son électronique, rentre dans une confrontation stylée avec les mouvements athlétiques du hip-hop !

Surprise de la rentrée ! Le son de nos instruments traditionnels, matifié de son électronique, rentre dans une confrontation stylée avec les mouvements athlétiques du hip-hop et enflamme le dernier festival Toto Total. Après le phénomène New Gravity, preuve en est une nouvelle fois que la jeune scène street réunionnaise est un point chaud de la création chorégraphique actuelle.

De retour pour une séance de rattrapage pour le festival de danse, la troupe emmenée par le jeune chorégraphe Loïc Perny, “Low”, explore les combinaisons collectives de la danse debout, le versant East Coast, méconnu et pourtant très riche du break dance. Percutant, efficace et généreux, ce spectacle donne à voir la précision et la technique irréprochables d’une nouvelle génération d’interprètes. A suivre !

 

1970

Alors que le hip hop se développe en tant que mouvement culturel et artistique aux Etats-Unis, dans le South Bronx au début des années 1970, le maloya chant d’émancipation des esclaves, toujours pratiqué dans les cérémonies dédiées aux ancêtres, accède à la scène.

Photos

Illustration : Cie KaflowIllustration : Cie KaflowIllustration : Cie Kaflow

Crédits

La Réunion / Création le 12 mars 2019, TÉAT Champ Fleuri, Saint-Denis, La Réunion dans le cadre du festival Toto Total Chorégraphe, interprète et roulèr Loïck Perny / Interprète Yvandaël Mohamed / Interprètes et tambours malbars Brandon Cely et Ludovic Cely / Beatmaker Sébastien Lauret – TS PROD / Conducteur Lumière Anthony Yoti-Mohane / Photo © Denis Ramjane / En partenariat avec la Cité des Arts