Joël Pommerat invente une étonnante et époustouflante exploration des relations humaines au sein d’une petite entreprise – et d’un drôle de théâtre -

Avec Ma chambre froide, Joël Pommerat semble avoir voulu puiser ses forces théâtrales dans le rythme et la forme d'un feuilleton qui réserve une large place au rire. 


Nous découvrons dans sa vie quotidienne une jeune femme simple, exploitée sans vergogne. Mais jamais Estelle ne se plaint – pas même de Blocq, pourtant détesté de tous. Elle est en effet certaine : seules les idées du patron sont mauvaises, et s'il pouvait voir en quoi il se trompe, il serait transformé... Ainsi démarre une aventure ponctuée d'hommages discrets tantôt à Brecht, tantôt à Shakespeare. Mais l'art avec lequel Pommerat entrelace les fils de son récit, aiguisant l'un par l'autre suspense et humanité, n’appartient décidément qu’à lui.

Dossier pédagogique de l'Odéon-Théâtre de l'Europe

Photos

Illustration : Ma chambre froide, Joël Pommerat