Un étonnant seul en scène vidéo-chorégraphique, une forme inédite d’autofiction dansée à découvrir en famille !

Mise en abîme amusée et sincère du processus de création, cet étonnant seul en scène vidéo-chorégraphique destiné aux enfants est aussi une vraie pépite à déguster en famille !
 
On y voit Sylvain Riéjou détricoter avec humour la mythologie de l’artiste torturé pour faire apparaître, dans son étrange et autonome banalité, le chemin solitaire et tracassé du danseur « en résidence ». Entre souvenirs d’enfance, références à Pina Baush et prises de tête entre lui et lui-même mises en scène grâce à des interactions avec la vidéo, Sylvain Riéjou se dédouble et se détriple avec une dérision délicieuse pour explorer, l’air de rien, une forme inédite d’autofiction dansée.
 
Ce dialogue de sourds entre le moi danseur et le moi chorégraphe est un trésor d’astuce et de travail qui s’éloigne peu à peu des stéréotypes pour bâtir une authentique et passionnante réflexion sur les mouvements intérieurs de l’artiste.
 

Tournée coordonnée par TÉAT Réunion, théâtres du Conseil Départemental de La Réunion

 

3

 
Pour la création de cette pièce, Sylvain Riéjou a mené une résidence de recherche à Bruxelles entre 2013 et 2016. Il oublie un jour d’éteindre la caméra après une improvisation…  En visionnant ces images, il a l’impression de se dédoubler et d’entretenir un véritable dialogue avec lui-même. C’est ainsi que naît Mieux vaut partir d’un cliché…

 

 

Les pass sont disponibles :

> sur votre espace adhérent : www.adherents.teat.re

> au comptoir du TÉAT Champ Fleuri

Photos

Illustration : Association Cliché - Sylvain Riéjou

Crédits

France / Créé le 26 septembre 2017 à Micadanses, Paris, France / Chorégraphe et interprète Sylvain Riéjou / Régie Technique Emile Denize / Coach chorégraphique Tatiana Julien / Regards exterieurs Laure Hamidi, Mathilde Hennegrave / Photo © Alexis Komenda / Production diffusion Bora Bora Productions, Chloé Ferrand et Charles-Eric Besnier / Soutiens Micadanses, ADDP - paris, Point Éphémère - paris, Le Carreau du Temple - Paris, Honolulu - Nantes, Montévidéo - Marseille, La place de la danse – CDCN de Toulouse-Occitanie, L’L – Bruxelles / Remerciements Myriam Gourfink, Daniel Larrieu, Olivier Martin Salvant, et Maud Pizon