1 billet = 2 spectacles / Salim Mzé Hamadi Moissi : Massiwa suivi de Fouad Boussouf : Näss

Pilier du hip-hop aux Comores où son alias, Seush, commande le respect aux danseurs de la rue, Salim Mzé Hamadi Moissi donne à son travail une dimension nouvelle dans Massiwa. Démonstration de force passionnée, voyage explosif pour 7 danseurs dans les Comores d’aujourd’hui, cette pièce ultra physique s’appuie sur la prouesse technique de ses danseurs street propulsés à 1000 à l’heure par des rythmes africains pour exprimer avec humour et sensibilité la dureté, mais aussi la joie des Comores. Un pont entre la forêt tropicale et les jungles banlieusardes pour prouver que la conquête mondiale du hip-hop est d’abord un grand mouvement d’émancipation.
 

Tournée coordonnée par les TÉAT Réunion

 

2

Le chorégraphe Salim Mzé Hamadi Moissi est repéré il y a deux ans par Olivier Meyer, directeur de Suresnes cités danse, auquel il avait envoyé une vidéo de son travail. En 2020, il ouvre le prestigieux festival avec Massiwa.
 
 
Massiwa du comorien Salim Mzé Hamadi Moissi est impeccablement construite, du solo d'ouverture à un final vibrant.
 
Dépi lo débi, sanm in danss son tousèl, jiska la fin le spéktak ousak lénerji i pét an flèr, le Komor Salim Hamadi Moissi la korégrafié Massiwa in spéktak i donn a ou palpitassion.
 
The Financial Times

 

Photos

Illustration : Salim Mzé Hamadi Moissi Illustration : Salim Mzé Hamadi Moissi Illustration : Salim Mzé Hamadi Moissi

Crédits

Les Comores / Créé le 11 janvier 2020, Festival Suresnes cités danse, Suresnes, France / Chorégraphe Salim Mzé Hamadi Moissi / Danseurs Ahmed Abel-Kassim, Fakri Fahardine, Toaha Hadji Soilihy, Mzembaba Kamal, Abdou Mohamed, Ben Ahamada Mohamed et Mohamed Oirdine / Lumière Guillaume Bonneau / Photo © Dan Aucante / Commande et production Théâtre de Suresnes Jean Vilar - festival Suresnes cités danse 2020 / En collaboration avec la Compagnie Tché-Za (Comores) / Avec le soutien de Cités Danse Connexions et de l’Alliance Française de Moroni