Un hip-hop très contemporain, physique et direct où le besoin de dire, privé de mots, trouve un chemin dans les corps.

Il faut du courage à la compagnie Dyptik pour revendiquer Le Cri, un titre et un imaginaire écrasés par l’ombre inévitable d’Edvard Munch. Du courage et un sacré talent, car cette audace appelle un dépassement : elle demande de produire des émotions assez fortes pour exister contre cette pression. Mission accomplie sans complexes par Souhail Marchiche et Mehdi Meghari, jeune tandem chorégraphique stéphanois issu de l’école street.

Créateurs énergiques d’un hip-hop très contemporain, physique et direct, ils guident leurs jeunes interprètes dans un mouvement expressif fort où le besoin de dire, privé de mots, trouve un chemin dans les corps. Le trio se charge en énergie tendue comme une colère qui monte et reflue, et impose finalement son déferlement au plateau dans un final graphique et mémorable.

 

2

Bicéphale. A la tête de la Compagnie Dyptik, il y en a 2. Complices et complémentaires. Dyptik, ce n’est pas un mais deux directeurs artistiques-chorégraphes : Souhail Marchiche et Mehdi Meghari.

 

Photos

Illustration : Cie DyptikIllustration : Cie DyptikIllustration : Cie DyptikIllustration : Cie Dyptik

Crédits

France / Création le 10 mai 2018, Festival DDD à Porto, Portugal / Direction artistique Souhail Marchiche et Mehdi Meghari / Chorégraphie Souhail Marchiche / Interprétation Toufik Maadi, Lauren Lecrique et Émilie Tarpin-Lyonnet / Création lumière Richard Gratas / Création musicale Patrick De Oliveira / Scénographie Thomas Collet / Costumes Marie Thouly / Photo © Jose Caldeira / En partenariat avec la Cité des Arts | Production Compagnie Dyptik / Coproduction Maison de la Danse de Lyon, Théâtre de Cusset / Scène conventionnée Arts du Cirque et Danse, CCN Ballet de Lorraine / Ville de Villiers les Nancy, Dance City (Newcastle, UK) / Aide à la création Région Auvergne – Rhône-Alpes, Département de la Loire, Caisse des Dépôts & Consignations, ADAMI, SPEDIDAM / Avec le soutien L’Échappé Espace culturel de Sorbiers, Onyx (Saint Herblain), Théâtre Albert Camus (Le Chambon Feugerolles), Théâtre Nomade de Casablanca (Maroc), Teatro Rivoli (Porto), Teatro Nacional Sao Jao (Porto), Studios de la Cie Los Dedae (Madrid) / La Compagnie Dyptik est subventionnée par la DRAC, la Région Rhône-Alpes - Auvergne, le Département de la Loire et la Ville de Saint-Étienne / La Compagnie Dyptik est artiste associé avec la Maison de la Danse de Lyon pour la saison 2017/2018 dans le cadre du Pôle européen de création, et avec le Théâtre de Cusset pour la période 2017-2020