Une réflexion poignante et complexe sur le vieillissement comme métamorphose.

Danseur élevé à La Réunion, Lionel Bègue poursuit depuis vingt ans un parcours riche en aventures dans le nord de la France. C’est à Dunkerque, à la Scène Nationale du Bateau Feu, qu’il a trouvé l’ancrage qui lui permet aujourd’hui d’épanouir son talent en tant que chorégraphe dans un premier solo sensible, inspiré par le mythe d’Actéon.

Condamné par Diane à se changer en cerf pour l’avoir surprise nue, Actéon, chasseur, observe sa lente métamorphose et devine la mort qui vient. Devenu gibier, il sera bientôt traqué par la meute de ses propres chiens.

De ce motif premier, Lionel Bègue tire une réflexion poignante et complexe sur le vieillissement comme métamorphose. La perte de moyens, le corps empêché : ici, les mouvements répétés et la disparition des gestes évoquent ce qui s’en va de nous avec une grande sensibilité. Et la sublime Nuit Transfigurée de Schoenberg donne à ce mouvement vital une partition baignée de mystères.

Et si diminuer n’était pas disparaître, mais changer ?

 

3

Au cours d’une partie de chasse, Actéon fut dévoré par sa meute de chiens après avoir été transformé en cerf par la déesse Artémis qu’il avait surprise nue prenant son bain dans une rivière. Ce récit apparaît dans le livre 3 des Métamorphoses d’Ovide.

Photos

Illustration : Lionel BègueIllustration : Lionel BègueIllustration : Lionel Bègue

Crédits

La Réunion, France / Création le 7 novembre 2019, NeufNeuf Festival, Toulouse, France / Chorégraphie et interprétation Lionel Bègue / Création lumière Annie Leuridan / Regards extérieurs Camille Revol, Julie Coutan et Gilles Baron / Photo © Simon Gosselin / En partenariat avec le Théâtre Canter / Production déléguée Le Bateau Feu - Scène nationale Dunkerque / Coproduction La Plateforme – Cie Samuel Mathieu, TÉAT Réunion – Théâtres départementaux de La Réunion, Ballet du Nord, Centre Chorégraphique national Roubaix / Avec le soutien du Centre national de la danse de Lyon et de la SPEDIDAM