Pionnier du break dance aux Comores, Salim Mzé Hamadi Moissi présente deux pièces intensément énergiques illustrant à merveille l’énergie créatrice née de la rencontre du hip-hop et des cultures créoles de l’océan Indien.

Pionnier du break dance aux Comores sous le pseudonyme de Seush, Salim Mzé Hamadi Moissi poursuit depuis quelques années un superbe parcours de chorégraphe avec la complicité du Théâtre de Suresnes et de son directeur, Olivier Meyer, qui fut l’un des premiers à hisser les langages chorégraphiques venus de la rue sur les scènes institutionnelles, dès les années 90. 
 
Massiwa et L’Expat illustrent l’énergie créatrice née de la rencontre du hip-hop et des cultures créoles de l’océan Indien. Ainsi dans Massiwa les gestes traditionnels du wadaha, ou danse du pilon, apanage des femmes comoriennes, se mêlent-ils aux mouvements athlétiques du break dans le tourbillon spectaculaire de sept danseurs virtuoses. Dans L’Expat, c’est le corps agile de Salim lui-même qui met en mouvement les réflexions autobiographiques creusées dans un essai éponyme retraçant son destin d’expatrié, depuis la Grande Comore vers le Sénégal et la France, puis retour.
 
Deux œuvres singulières qui illustrent la quête d’identité qui se joue aujourd’hui dans le mélange des cultures urbaines et traditionnelles, et qui donne un souffle inédit à la création chorégraphique dans l’océan Indien.
 
2
Le chorégraphe Salim Mzé Hamadi Moissi est repéré il y a deux ans par Olivier Meyer, directeur de Suresnes cités danse, auquel il avait envoyé une vidéo de son travail.
En 2020, il ouvre le prestigieux festival avec Massiwa.

Photos

Illustration : Salim Mzé Hamadi Moissi

Crédits

Les Comores / "L'Expat" : Créé le 25 septembre 2021, Théâtre de Choisy-le-Roi (94), France / Chorégraphie et interprétation Salim Mzé Hamadi Moissi / Lumières Guillaume Bonneau / Production Compagnie Tché-Za (Comores) / Diffusion Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Avec le soutien de l’Institut français via le dispositif Résidences à la Cités internationale des arts / "Massiwa" : Créé le 11 janvier 2020 au festival Suresnes cités danse, Théâtre de Suresnes Jean Vilar, Suresnes, France / Chorégraphie Salim Mzé Hamadi Moissi / Avec 7 danseurs Ahmed Abel-Kassim, Fakri Fahardine, Toaha Hadji Soilihy, Mzembaba Kamal, Abdou Mohamed, Ben Ahamada Mohamed et Mohamed Oirdine / Lumières Guillaume Bonneau / Commande et production Théâtre de Suresnes Jean Vilar / festival Suresnes cités danse 2020. Avec le soutien de Cités danse connexions / En collaboration avec la Compagnie Tché-Za (Comores) / Avec le soutien de l’Onda, Office national de diffusion artistique et de l’Alliance Française de Moroni