Danse traditionnelle mozambicaine pour des collégiens de Saint-Louis

Au programme du festival Total Danse 2018, 3.6 HZ, de Didier Boutiana. L'artiste associé des TÉAT a travaillé pour ce spectacle avec des danseurs mozambicains. Fidèles à notre volonté de partage et d'échange avec le jeune public, ces danseurs sont intervenus à Saint-Louis dans le cadre du dispositif TÉAT au collège.

Il sont trois, venus du Mozambique : José Jalane, Leia Mabasso et Vasco André Uate Mito. Ils se sont produits sur le parvis du TÉAT Champ Fleuri, avec le spectacle 3.6 HZ, et ils ont également profité de leur venue à La Réunion pour animer des ateliers avec les élèves du Collège Leconte de Lisle de Saint-Louis, le 12 et le 14 novembre.
 
Au programme de ces ateliers, l'apprentissage de la danse traditionnelle du Mozambique. Ce pays constitue l'une des sources principales du peuplement réunionnais. Certains historiens estiment même à 200 000 le nombre d'esclaves et d'engagés mozambicains déportés à Bourbon durant deux siècles. L'ancienne colonie portugaise a donc largement influencé de nombreuses traditions réunionnaises, c'est pourquoi, découvrir ces influences aujourd'hui, c'est aussi permettre à ces élèves, une meilleure appréhension du patrimoine culturel réunionnais.
 
 
 
Nous avons pu interroger Dorianne et Selvame qui nous donnent leurs impressions ! Retours en vidéos sur ces 2 jours d’ateliers ! 
 
 

 

Photos

Illustration : Danse Mozambicaine au collège Leconte de Lisle de Saint LouisIllustration : Danse Mozambicaine au collège Leconte de Lisle de Saint LouisIllustration : Danse Mozambicaine au collège Leconte de Lisle de Saint LouisIllustration : Danse Mozambicaine au collège Leconte de Lisle de Saint Louis