Missions des TÉAT Réunion

Soutenir la création et les artistes de La Réunion, un engagement !

Le TÉAT Plein Air fête cette année ses 50 ans et réunit un plateau d'artistes inédit qui fait dialoguer électro, rap et maloya... L'occasion de revenir sur une de nos missions principales : l'accompagnement et le soutien aux artistes de La Réunion.

A la manœuvre pour cette soirée spéciale au TÉAT Plein Air : Ann O’aro, Lindigo, Pangar et Queen Favie, dans un projet exceptionnel comme nous les aimons ! Une belle rencontre artistique et un projet porteur de sens, car il permet de mettre en lumière des artistes réunionnais appréciés du public et venant d’horizons divers. Le tout en leur offrant l’opportunité de construire et de d’exprimer ensemble ce qu’est La Réunion d’aujourd’hui et comment notre île se projette vers l’avenir !

 

Offrir des espaces d’expression aux artistes réunionnais pour qu’ils rencontrent le public

 

Il est vrai que les artistes réunionnais ont toujours eu une place prépondérante sur nos planches. Un chiffre marquant : près de 70% des artistes accueillis au TÉAT Champ Fleuri ou au TÉAT Plein Air chaque année, sont des artistes de La Réunion. Si l’on comptabilise l’ensemble des artistes concernés (musiciens, choristes, etc…), ce sont plus de 1 600 personnes qui sont montés sur nos scènes !  Une réalité aussi empreinte de diversité puisque nous sommes très attachés au fait que les TÉAT restent des lieux populaires : nos artistes pei proposent aussi bien de la création théâtrale contemporaine, que de l’humour, de la danse, ou de la musique, voire même des musiques.

Ainsi cette saison s’est ouverte avec la création de Nicolas Givran, La Pluie pleure et l’exposition des plasticiens Chloé Robert et Soleïman Badat. Et tout le semestre est émaillé de rendez-vous qui reflètent la diversité et le dynamisme de la scène locale. Avec Dann mon soubik néna par exemple, les invités de Bernadette Ladauge interprèteront des ségas d’antan et préserveront l’énergie joyeuse de notre patrimoine culturel. Puis vous pourrez retrouver tout au long de la saison, Marie-Alice Sinaman, Vincent Corvec ou encore Tikok Vellaye, le groupe de rock Kilkil ou le circassien Christophe Hoarau de la compagnie Cirké Craké.

 

Soutenir la création locale

 

Encourager la diffusion d’artistes réunionnais, des plus confirmés au plus émergents, tout comme soutenir la création locale a toujours fait partie de nos engagements. Pascal Montrouge : « Au-delà de permettre à des artistes de se produire sur nos scènes, dans le cadre de production ou de co-production, nous apportons aux projets que nous accompagnons, soutien financier et/ou technique pour qu’ils puissent voir le jour. Il y a donc également, cette partie de notre travail peu connue du grand public, qui se déroule plusieurs mois voire même plusieurs années en amont des représentations ! Nous travaillons par exemple actuellement avec Daniel Léocadie de la compagnie Kisamilé, pour la création d’Antigone prévue en 2021, ou avec Labelle pour deux projets en 2021 et 2022 ; ou encore avec Vincent Fontano et Didier Boutiana dont les prochaines pièces devraient voir le jour respectivement en avril et octobre 2021... »

Des projets pour lesquels nous mettons également à profit un réseau de partenaires pour apporter toujours plus de visibilité et de notoriété à ces artistes. C’est ainsi que le 104 à Paris, accueillera en résidence en 2020 Labelle et Vincent Fontano en leur offrant hébergements et espaces pour travailler avec leurs comédiens ou leurs musiciens…

 

Permettre aux artistes de La Réunion de dépasser les frontières de l’île !

 

Des partenariats fructueux qui donnent des résultats concrets : Nicolas Givran accueilli également au 104 en début d’année a pu montrer son travail à Paris. Il intègre, suite à ces contacts, le catalogue d’œuvres de l’Institut français, avec sa pièce Dis-oui.

Vincent Fontano quant à lui, devient Artiste compagnon de la Scène nationale d’Amiens. Une belle reconnaissance, qui loin de marquer l’accomplissement d’un parcours, vient au contraire marquer l’ouverture de nouvelles perspectives et de nouveaux horizons pour notre artiste associé !

C’est ainsi également que nous pilotons et organisons avec les autres structures culturelles de l’île les Rencontres interrégionales de diffusion artistique de l’'Office national de diffusion artistique. Principal objectif de ces rencontres qui auront lieu à La Réunion du 7 au 12 novembre : permettre la découverte de spectacles et d’artistes réunionnais par un grand nombre de responsables de salles de spectacles et de professionnels de l’Hexagone, afin de permettre aux œuvres d’être diffusées sur le territoire national et exporter ainsi nos talents pei ! Au total, ce sera près d’une vingtaine de propositions artistiques que ces professionnels découvriront, avec le concours de toutes les salles de l’île.

Voilà donc concrètement, ce que signifie pour nous, soutenir les artistes réunionnais ! Un engagement au cœur de notre mission de service public et de notre programmation. Comme aime à le rappeler Pascal Montrouge : « Je pense que notre programmation est à l’image de ce qu’est La Réunion aujourd’hui : un territoire avec des racines profondes mais un territoire qui rayonne à l’extérieur, un territoire ancré dans son temps, mais tourné vers l’avenir. Il n’y a pas des artistes internationaux ou nationaux et des artistes réunionnais. Il y a bien sûr la création réunionnaise que nous soutenons, et nous avons choisi pour cela d’accompagner des artistes, qui sont associés à notre structure. Mais plus globalement, je pense qu’il y a des artistes. Mon objectif c’est que ces artistes soient vus par le plus large public possible, qu’ils dialoguent, que le travail des uns enrichisse le travail des autres, que la création reste féconde, qu’on continue à apporter du bonheur et des émotions aux spectateurs ! »

Photos

Illustration :