Plan académique de formation

Des profs en formation avec des interprètes du Collectif les Bâtards Dorés

Venus pour présenter au public réunionnais Méduse, les 7 et 8 mars 2019 au TÉAT Plein Air, deux des auteurs-interprètes du Collectif Les Bâtards Dorés, ont animé un atelier de théâtre pour une quinzaine d'enseignants.
Cet atelier rentre dans le cadre d'un PAF (Plan Académique de Formation), organisé avec la DAAC (Délégation Académique à l'éducation Artistique et à l'action Culturelle).

Une recherche intérieure et personnelle

 

C'est au Conservatoire à Saint-Denis, qu'a lieu ce stage ayant pour thème, la création de personnage. Après un échauffement théâtral, tout le monde se place face au miroir.  Chacun doit maintenant trouver et jouer le moment fondateur de son personnage, qui aidera à définir le caractère du personnage.

Beaucoup choisissent un moment fondateur triste : la mort d'un être cher, un divorce ou encore la découverte d'une maladie grave.

Le but de l'exercice est de pousser la création de personnage à un autre niveau en jouant un moment très intime de l’individu créé et se l'approprier plus profondément.

 

Dans une salle désormais calme, ils passent les uns après les autres. Sans accessoires, ils se mettent tous en scène, certains s'imaginent dans une maison, d'autres sur un quai ou dans la rue.

Entre les 15 scènes, Manuel et Romain répètent plusieurs fois :  « La prestation que l'on donne aux autres pendant cet exercice n'importe pas, ça doit être une recherche intérieure et personnelle. »  

Pour bien comprendre leurs personnages, les enseignants doivent se poser les bonnes questions : "est-ce vraiment comme ça que réagirait mon personnage ?", "est-ce la réaction de mon personnage ou la mienne ?", ils doivent examiner leurs propres faits et gestes pendant la scène pour construire leurs personnages.

 

"Ça nous permet de rencontrer plein d’artistes et surtout d'assimiler plein d'outils de travail différents"

 

Bien que les PAF soient réservés aux professeurs, ces derniers n'en sont pas les seuls bénéficiaires.

Les thèmes et techniques de travail qu'apprennent les enseignants, auprès des artistes qu'ils rencontrent en ateliers, sont réutilisés et adaptés aux élèves.

«Je participe à un maximum de PAF possible. Ça nous permet de rencontrer plein d’artistes et surtout d'assimiler plein d'outils de travail différents et de les ré-utiliser avec nos élèves [...] Un exercice aussi personnel et qui demande autant de temps sera plutôt adapté pour des élèves d'option théâtre, par exemple.» - Stéphane Geslin, enseignant au lycée Georges Brassens.

 

Grâce aux PAF, les professeurs peuvent faire le lien entre leurs élèves et les artistes, en leur apportant de nouvelles façons de travailler. De quoi bien préparer les jeunes qui veulent évoluer dans le monde du spectacle plus tard !

Photos

Illustration : PAF Bâtards DorésIllustration : PAF Bâtards DorésIllustration : PAF Bâtards DorésIllustration : PAF Bâtards DorésIllustration : PAF Bâtards Dorés