Spectacles
Festivals
Les TEAT
Tous les publics
Sur tout le territoire
Calendrier et Tarifs
Infos pratiques
Archives
Espace Pro
BLOG

Plan du site      /      Nous Contacter
Théâtre
Collectif Les Bâtards Dorés
Méduse
TEAT Plein Air 
Jeudi 7 et vendredi 8 mars
TEAT Plein Air

Jeudi 7 mars 20H
Vendredi 8 mars 20H

~

Normal : 23 €
Adhérents et groupes : 19 €
Étudiants, moins de 26 ans, 65 ans et plus, demandeurs d’emploi : 12 €

France
Durée : 1h45
Dès 16 ans

France
Création le 4 octobre 2016, Théâtre de la Loge, Paris, France
Ecriture collective Les Bâtards Dorés /
Inspiré du Naufrage de la Méduse de Corréard et Savigny /
Avec des extraits de Ode Maritime de Fernando Pessoa – traduction Dominique Touati et de Océan mer de Alessandro Baricco – traduction Françoise Brun /
Avec Romain Grard, Lisa Hours, Jules Sagot, Manuel Severi /
À l’image Christophe Montenez de la Comédie-Française /
Artistes peintres Jean-Michel Charpentier et Charlotte Puzos /
Composition et interprétation musicale Lény Bernay /
Création Lumières Lucien Valle /
Costumes Delphine Desnus /
Photo © Xavier De Labouret

Fait-divers obsédant immortalisé par Géricault, la dérive des naufragés de La Méduse est une histoire où s’enchevêtrent comme les planches d’un radeau de fortune l’espoir et l’horreur, la folie et la raison, l’humanité et la plus radicale sauvagerie.

Collectif brillant formé par cinq jeunes comédiens, les Bâtards Dorés s’en emparent ici avec lyrisme, entourés sur scène d’un producteur électro et d’un peintre qui fabriquent en direct une fresque auditive et visuelle poignante, écho au drame qui se joue sur la scène.

Inspirés par le récit des survivants et les poèmes de Fernando Pessoa, les Bâtards Dorés plongent le spectateur dans un va-et-vient entre l’examen raisonnable des faits et des visions poétiques, presque prophétiques, à la limite de la folie où glissèrent peu à peu les naufragés.

La Méduse se mue alors en portrait impitoyable d’une Europe coloniale dont la justice tourne à deux vitesses, et où tous les crimes sont permis pour gagner du terrain. Mais à l’image de l’oeuvre de Géricault, où la lumière embrasse l’ombre, l’espoir perce dans ce spectacle marquant qui dessine, en creux, la possibilité de nouvelles aventures collectives.

Un tour de force surprenant et vivifiant.

Méduse est lauréat du prix Impatience 2017 et du prix du Public Impatience 2017, festival de théâtre émergent porté par Le CENTQUATREPARIS, le T2G‑Théâtre de Gennevilliers et le Jeune Théâtre National.

1 – une seule femme sur les 152 personnes qui embarquèrent à bord du radeau de la Méduse.

Normal : 23 €
Adhérents et groupes : 19 €
Étudiants, moins de 26 ans, 65 ans et plus, demandeurs d’emploi : 12 €

~
France
Création le 4 octobre 2016, Théâtre de la Loge, Paris, France
Ecriture collective Les Bâtards Dorés /
Inspiré du Naufrage de la Méduse de Corréard et Savigny /
Avec des extraits de Ode Maritime de Fernando Pessoa – traduction Dominique Touati et de Océan mer de Alessandro Baricco – traduction Françoise Brun /
Avec Romain Grard, Lisa Hours, Jules Sagot, Manuel Severi /
À l’image Christophe Montenez de la Comédie-Française /
Artistes peintres Jean-Michel Charpentier et Charlotte Puzos /
Composition et interprétation musicale Lény Bernay /
Création Lumières Lucien Valle /
Costumes Delphine Desnus /
Photo © Xavier De Labouret